18.1.08

Allons donc

Je ne sais pas quel cauchemar a rappelé à Eric Guantanamo et a été à l'origine de son post, mais je connais bien les miens, qui datent de mon adolescence à la Grèce des colonels.

J'ai lu son post et les commentaire et je ne suis pas d'accord sur un point. Ce n'est pas le produit d'une hypercivilisation. C'est bêtement la nature humaine qui produit ces horreurs. Depuis la nuit des temps et pour longtemps encore. Ce qui a changé est qu'aujourd'hui ça circule plus facilement : information, photos/trophées des pauvres couillons qui tiennent le rôle des tortionnaires, Internet et compagnie. J'aime ça, que ça circule. Ca laisse des traces dans nos esprits. Mais ce n'est pas de l'hypercivilisation, juste les traces de notre barbarie qui s'expriment, de la connerie pure à l'état brut. Si vous n'êtes pas d'accord avec moi après y avoir reflechi quelques secondes pensez donc à visiter l'un ou l'autre des musées de la torture. Choqué après ces visites ?
Détendez vous avec un peu de coloriage donc. Un gros marqueur rouge sang est de rigueur ;-)

Moralité : Ce n'est pas parce qu'il est facile de télécharger du porno aujourd'hui qu'on ne baise pas depuis belle lurette.

2 commentaires:

Sanji a dit…

1 image : l'homme accroupi devant le doberman, et la peur panique dans son regard...
1 question : qu'est-ce qui fait qu'un homme (à priori normal, même si soldat) perd son recul et son sens critique, et arrive à faire ça ?

Oldcola a dit…

l'ivresse de pouvoir le faire sans conséquences sociales négatives, la planque derrière le "c'était un ordre", l'irrationnel "pour la patrie et la paix".

ceci dit, je n'ai jamais trouvé les soldats normaux